jeudi 12 juillet 2018

Le lecteur de cadavres ★★★★★♥ d'Antonio Garrido

Superbe ouvrage ! 
Une épopée fascinante dans la Chine médiévale et exotique, inspirée d'un personnage réel : la vie extraordinaire d'un homme du Moyen Âge asiatique, du premier médecin légiste de l'histoire : le Chinois Song Ci.
Absolument captivant ! Mais comment ai-je pu passer à côté de cette pépite ?

Un roman historique, un roman d'amour et d'aventures, un très bon polar ...cet ouvrage est tout cela à la fois. Un immense régal !

Un grand merci à l'auteur pour ces notes en fin d'opus, des notes très intéressantes et passionnantes. Il nous explique comment il en est arrivé à composer ce chef d'oeuvre (c'est mon avis ;-)) et comment il s'y est pris. Il évoque les cinq volumes du traité légiste, le Xi Yuan Ji Lu publié en 1247, un ouvrage dense et minutieusement structuré qui lui a permis de construire cette passionnante histoire, absolument fidèle à la réalité.
Si tout comme moi, vous aviez manqué ce roman, foncez, vous allez vous régaler !

***********************

« Il disposa les jattes en veillant à ce qu'elles forment un nombre de pair, et dirigea le bec de la théière vers la fenêtre de façon qu'il ne vise aucun des convives. Il plaça au centre le vin de riz, la bouillie et, à côté, les croquettes de carpe. Il regarda la cuisine noircie par le charbon et l'évier fendillé. Cela ressemblait davantage à une forge délabrée qu'à un logis.
Il sentit l'aiguillon du désir parcourir son corps. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas étendu auprès d'une fleur.
Ainsi tu veux savoir à quoi se consacre une nüshi...Au lieu de jouer, j'ai appris à embrasser à lécher. Au lieu de rire, j'ai appris à donner du plaisir.
Peut-être existe-t-il vraiment d'infinies façons de mourir. Mais ce dont je suis sûr, c'est qu'il n'y a qu'une façon de vivre. »

***********************
Quatrième de couverture

Inspiré d’un personnage réel, Le lecteur de cadavres nous plonge dans la Chine Impériale du XIIIe siècle et nous relate l’extraordinaire histoire de Ci Song, un jeune garçon d’origine modeste sur lequel le destin semble s’acharner. Après la mort de ses parents, l’incendie de sa maison et l’arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite sœur malade.
Ci se retrouve dans les quartiers populaires de Lin’an, la capitale de l’Empire. où la vie ne vaut pas grand-chose. Il devient un des meilleurs fossoyeurs des « champs de la mort », puis, grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d’un décès, il est accepté à la prestigieuse Académie Ming.
L’écho de ses exploits parvient aux oreilles de l’Empereur. Celui-ci le convoque pour enquêter sur une série d’assassinats qui menacent la paix impériale. S’il réussit, il entrera au sein du Conseil du Châtiment, s’il échoue : c’est la mort.
C’est ainsi que Ci Song, le lecteur de cadavres, devint le premier médecin légiste de tous les temps.
Un best-seller captivant et richement documenté où, dans la Chine opulente et exotique de l’époque médiévale, la haine et l’ambition se côtoient, comme l’amour et la mort.

Editions Grasset, 2014

755 pages
Prix international du roman historique 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire